OCS:  coopération régionale en marche

11.06 L'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) a créé un nouveau modèle de coopération régionale et apporté de nouvelles contributions à la paix et au développement dans la région, a indiqué dimanche le président chinois Xi Jinping.

M. Xi a fait ces remarques lors de la 18e réunion du Conseil des chefs d'Etat des pays membres de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) organisée dimanche matin dans la ville côtière chinoise de Qingdao.

Dans cinq jours, l'OCS célébrera son 17e anniversaire. Selon M. Xi, l'organisation a réalisé "un voyage remarquable et d'importants résultats".

"Au cours des 17 dernières années, guidés par la Charte de l'OCS et le Traité sur le bon voisinage, l'amitié et la coopération à long terme parmi les pays membres de l'OCS, nous avons forgé un partenariat constructif de non alliance et de non confrontation ne visant aucun pays tiers", a indiqué M. Xi.

"En faisant ainsi, nous avons réalisé une percée majeure dans les théories et pratiques des relations internationales, créé un nouveau modèle de coopération régionale, et apporté de nouvelles contributions à la paix et au développement dans la région", a-t-il poursuivi.

Aujourd'hui, l'OCS est une organisation de coopération régionale globale qui couvre les plus grandes zones et populations du monde. Ses membres représentent 20% de l'économie mondiale et 40% de la population planétaire, a fait savoir le président chinois.

L'OCS possède quatre pays observateurs et six partenaires de dialogue ainsi que des liens de coopération avec les Etats-Unis et d'autres organisations internationales et régionales, a indiqué M. Xi.

Avec une influence internationale grandissante, l'OCS est devenue une force importante pour promouvoir la paix et le développement mondiaux et défendre la justice et l'équité internationales, a ajouté M. Xi.

"L'OCS se réjouit d'une vitalité et d'un élan forts en matière de coopération. Cela est attribué, en fin de compte, à l'esprit de Shanghai, vision créative initiée et poursuivie par l'OCS qui défend la confiance mutuelle, les avantages communs, l'égalité, la consultation, le respect des différentes civilisations et la poursuite du développement partagé", a-t-il noté.

L'esprit de Shanghai, transcendant les concepts démodés tels que les conflits de civilisation, la guerre froide et la mentalité à somme nulle, a ouvert un nouveau chapitre dans l'histoire des relations internationales et obtenu un soutien grandissant de la communauté internationale, a noté M. Xi.


Chine: performances de son économie

04.06 L'économie chinoise affiche de bonnes performances et les réformes dans plusieurs secteurs clés enregistrent des progrès remarquables, a annoncé mercredi un haut responsable du Fonds monétaire international (FMI).

"La diminution des risques du secteur financier chinois s'est accélérée avec l'adoption d'un large éventail de mesures décisives; la croissance du crédit a ralenti; la réduction de la surcapacité a progressé; les efforts anti-pollution se sont intensifiés; et l'ouverture s'est poursuivie", selon un communiqué publié par James Daniel, directeur assistant du Département Asie-Pacifique du FMI, à l'issue de l'examen annuel de l'économie chinoise au titre de l'Article IV des statuts du FMI.

Une équipe du FMI dirigée par James Daniel a visité du 17 au 30 mai Beijing et Shenzhen pour tenir des discussions sur cet examen annuel, et a prévu que la croissance de l'économie chinoise atteindrait 6,6% en 2018, avant de ralentir progressivement à 5,5% d'ici 2023.

D'après M. Daniel, le FMI s'est félicité de la stratégie chinoise consistant à passer de manière décisive d'une croissance à grande vitesse à une croissance de haute qualité.

"Etant donnée la réussite des réformes de la Chine au cours des dernières décennies, et l'engagement et la détermination fermes des autorités, nous sommes persuadés que la Chine procédera à un rééquilibrage pour atteindre un modèle de croissance durable", a-t-il indiqué.

L'équipe du FMI a également présenté des recommandations politiques à la Chine, telles qu'accorder moins d'importance aux objectifs de croissance, continuer de freiner la croissance du crédit et stimuler davantage la consommation.


BRICS: projets ambitieux

04.06 La Nouvelle Banque de développement des BRICS a approuvé six nouveaux projets de cinq pays membres, avec des prêts totalisant 1,6 milliard de dollars, selon son président, K. V. Kamath.

Le projet chinois est le Projet de développement durable des petites villes de Chongqing, avec des prêts de 300 milliards de dollars.

La banque a déjà approuvé 21 projets depuis son établissement, pour un montant total de prêts dépassant 5,1 milliards de dollars.

Selon M. Kamath, la banque prévoit d'émettre cette année cinq milliards de yuans (781 millions de dollars) d'obligations en yuans.

La banque ouvrira cette année son bureau régional pour les Amériques au Brésil, qui permettra d'accroître ses capacités opérationnelles et de faciliter l'identification et la préparation des projets bancables au Brésil.

Avec le centre régional pour l'Afrique établi l'année dernière à Johannesbourg, en Afrique du Sud, le nouveau bureau régional soutiendra progressivement une gamme croissante d'opérations de la banque.

La Nouvelle Banque de développement a été établie en juillet 2014 par les pays membres des BRICS, à savoir le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud, durant le sixième sommet du groupe, à Fortaleza, au Brésil, et a officiellement ouvert en juillet 2015 à Shanghai.

Elle a été créée avec l'objectif de financer des travaux d'infrastructures et des projets de développement durable dans les pays des BRICS et d'autres économies et pays en développement.






Chine: une économie mondiale ouverte

13.05 'La Chine prend un rôle de responsabilité pour favoriser l'ouverture'', estime l'universitaire français Pierre Picquart après l'appel lancé mercredi par le Premier ministre chinois Li Keqiang en faveur de la préservation du libre-échange et de l'accroissement de la coopération entre son pays, le Japon et la Corée du Sud.

Cet appel intervient en pleine montée du protectionnisme et de l'unilatéralisme, a noté lors d'une récente interview téléphonique accordée à Xinhua ce docteur en géopolitique et en géographie humaine de l'Université Paris VIII.

''Aujourd'hui, nous n'avons pas d'autres choix : soit un retour dans un monde d'avant, on accepte la position unilatérale des Américains; soit on va au-delà'', a-t-il souligné.

''C'est un combat très vif '', a résumé M. Picquart en ajoutant que ce serait "un désastre'' si la position unilatérale venait à s'imposer.

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a appelé mercredi la Chine, le Japon et la Corée du Sud à protéger ensemble le libre-échange, à accroître les investissements et la coopération en matière de capacités industrielles et à renforcer la coopération dans les domaines de l'innovation et des échanges humains.

En tant que bénéficiaires et défenseurs de la mondialisation qui ont l'expérience des pressions du protectionnisme commercial, les trois pays doivent favoriser ensemble la mondialisation et préserver le libre-échange, a-t-il dit à l'issue d'une réunion trilatérale à Tokyo avec son homologue japonais Shinzo Abe et le président sud-coréen Moon Jae-in.






























































































 





































































































































































































































































































Amériques    Europe    Afrique     Asie     Moyen Orient     Finance    Environnement   Culture

Asie

Infoseco
Un autre regard sur l’économieNews.html


RMB, la monnaie qui monte

Première puissance commerciale de la planète, la Chine met tout en œuvre pour transformer le RMB, sa monnaie, en une devise internationale, au même titre que le dollar et l'euro. Le mouvement est en marche, inéluctable.

Dans la rapide montée en puissance de sa monnaie, l'Empire du Milieu a trouvé un allié de poids : l'Europe. Les deux parties travaillent à présent main dans la main, animées d'une même préoccupation : se libérer de la dépendance au billet vert dans leurs échanges bilatéraux. Accord d'échanges de devises, ouverture de chambres de compensation en Europe, création de produits et services libellés en RMB, lancement du programme RQFII... : tout concourt à un usage de plus en plus fréquent de la monnaie chinoise.

À la fois enquête de terrain et guide pratique, RMB, la monnaie qui monte se propose de répondre à trois questions. Qu'est-ce que le RMB ? Sur quoi reposent les principaux enjeux de son internationalisation ? Et surtout, qu'est-il d'ores et déjà possible de faire avec une devise qui n'est que partiellement convertible ?

Aux éditions Pacifica



Vivre la Corée


Vivre la Corée est un guide pratique qui veut donner toutes les informations nécessaires à ceux qui habitent ou souhaitent habiter dans le pays.

Il a été écrit par une équipe de journalistes qui résident en Corée depuis plusieurs années. Ils ont voulu faire partager leur expérience du quotidien. Louer un appartement. Payer son téléphone. Trouver un travail, un stage, ou une université. Aller à l'hôpital. Vivre tout simplement dans l'un des pays les plus fascinants du monde.

Vous trouverez donc dans ces pages des informations pratiques, des contacts, des conseils, bien entendu, mais sans jamais oublier de vous donner nos clés de la société coréenne. Pour nous, une information doit toujours être comprise dans son contexte, dans sa culture. Dans son univers.




Stratégies d’entreprise en Chine


Richement documenté, cet ouvrage fait le point de façon équilibrée sur les opportunités et les menaces de l'environnement chinois des affaires. Les managers connaissent en effet mal les transformations récentes du pays. Sait-on par exemple que la Chine compte aujourd'hui plus de 100 parcs scientifiques et techniques et dépense plus que le Japon en R&D ? Ces dimensions prometteuses constituent autant de défis à relever pour les entreprises étrangères.


Le livre prend appui sur une grande variété de cas concrets : Carrefour, Citroën, Google, etc. À travers la trame du modèle PESTEL, il suit une logique assez chinoise dans sa construction : une première partie plutôt yang, c'est-à-dire le versant ensoleillé de la conduite des affaires en Chine et une seconde partie plutôt yin, où sont examinés les défis sociétaux que les entreprises ne peuvent ignorer.





Le Grand Livre de la Chine


Un livre de référence complet, accessible et vivant.

Ce guide dresse un panorama inédit pour rendre compte de la réalité chinoise. Il aborde successivement histoire, géographie, civilisation, pensée, vie quotidienne et économie.

Conçu conjointement par un historien et un chef d'entreprise, validé et cautionné par une équipe de sinologues, il constitue un outil unique de découverte et d'étude.


Aux éditions Eyrolles




La Chine, Bombe à retardement


La réussite de la Chine est aussi fulgurante qu'inédite. Au rythme actuel, elle pourrait même devenir la première puissance économique mondiale dès 2022. Pourtant, les stigmates d'une croissance à marche forcée s'accumulent : des villes fantômes, des faillites en cascade, des révoltes de plus en plus fréquentes, des dérives issues de la politique de l'enfant unique, des scandales alimentaires à répétition, des aéroports paralysés par la pollution...

À travers une analyse percutante, Jean-Luc Buchalet et Pierre Sabatier montrent que ces déséquilibres économiques, sociaux et environnementaux pourraient déboucher sur une crise majeure dans les années à venir. C'est toute l'économie mondiale qui serait alors entraînée dans le sillage du géant asiatique. Pour saisir la menace, les auteurs décrivent la spécificité du modèle de développement chinois, avec ses contradictions et ses zones d'ombre : un "socialisme de marché" qui mêle parti unique, capitalisme débridé, corruption, contrôle des prix, plan quinquennal, concurrence féroce...

Reste à savoir si la crise de ce système sera simplement transitoire, ou mènera à son effondrement.


Aux éditons Eyrolles



 














 

A lire aussi