Alipay en hausse

3.12 Alipay, principale plate-forme chinoise de paiement en ligne et de services de la vie quotidienne, opérée par Ant Financial Services Group, compte plus de 900 millions d'utilisateurs dans le monde, a indiqué l'entreprise.

Alipay comptait en septembre 2018 plus de 700 millions d'utilisateurs actifs en Chine, avec 70% d'entre eux utilisant trois services fournis par Alipay, selon le dernier rapport sur les revenus trimestriels d'Alibaba.

Plus de 40 millions de petits magasins et de vendeurs en Chine permettent un paiement via Alipay grâce à un code QR. Les habitants urbains peuvent également profiter de plus de 100 services dans les domaines tels que la sécurité sociale, le transport et les affaires civiles.

Depuis qu'Alipay a entamé ses efforts de mondialisation en 2007, la société a fourni le paiement mobile et des services financiers inclusifs à 870 millions d'usagers à travers le monde.

Le service de portefeuille d'Alipay est disponible dans neuf pays et régions, tandis qu'un total de 80 aéroports dans plus de 40 pays et régions permettent un remboursement immédiat de la TVA via Alipay.



Tmall record des ventes en ligne

12.11Les ventes sur Tmall, plate-forme d'e-commerce en ligne d'Alibaba, ont atteint 10 milliards de yuans (environ 1,44 milliard de dollars) durant les deux premières minutes et cinq secondes du "Jour des célibataires", dimanche après minuit.

Selon Alibaba, plus de 19.000 marques étrangères de 75 pays et régions ont participé à la frénésie d'achats cette année en Chine.

Le géant de l'e-commerce a lancé la promotion de ventes en ligne annuelle le 11 novembre 2009, journée célébrée par de nombreux jeunes Chinois comme "jour des célibataires". La date a été choisie parce que 11-11 ressemble à quatre "bâtons dénudés", un terme chinois pour les célibataires.

Les ventes du premier festival d'achats de Tmall ont totalisé environ 52 millions de yuans, et celles de 2017 ont atteint 168,2 milliards de yuans.



La CNUCED: favoriser le développement durable

05.11 la Conférence des Nationes Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a attribué les prix de promotion de l'investissement en faveur du développement durable à des agences de Bahreïn, d'Inde, du Lesotho et d'Afrique du Sud, lors du Forum mondial de l'investissement qui a débuté lundi à Genève.

Il s'agit de Bahrain Economic Development Board (EDB Bahrain), Invest India, Lesotho National Development Corporation (LNDC) et InvestSA (South Africa). Ces agences sont primées "pour la promotion des investissements dans des secteurs offrant des avantages sociaux et économiques et aidant les pays à réaliser les objectifs de développement durable", selon un communiqué de la CNUCED.

Les agences de promotion d'investissements "ont un rôle clé à jouer dans la mobilisation des investissements pour atteindre les objectifs de développement durable", a déclaré James Zhan, directeur de la division de l'investissement et des entreprises de la CNUCED.

Les agences primées montrent que ce genre d'agences "peuvent apporter une contribution précieuse au développement socio-écomique", a-t-il ajouté.

Le Forum mondial de l'investissement, organisé par la CNUCED, a débuté lundi au Palais des Nations à Genève, en présence de plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement.

Selon le programme de la CNUCED, le forum de cette année planifie de nombreuses manifestations importantes et possibilités de réseautage, dont un sommet des dirigeants mondiaux sur l'investissement, des tables rondes ministérielles, une conférence internationale sur les accords d'investissement, des dialogues entre des ministres et des dirigeants d'entreprises et plusieurs séances multipartites sur des thèmes spéciaux entre autres.

Les précédentes éditions du forum se sont respectivement tenues au Ghana (2008), en Chine (2010), au Qatar (2012), en Suisse (2014) et au Kenya (2016).




Qingdao nouvelle compagnie aérienne

08.10 La compagnie aérienne Qingdao Airlines ouvrira sa première ligne aérienne internationale au départ de Qingdao, ville côtière de la province chinoise du Shandong (est), à destination de Séoul, capitale de la République de Corée, le 28 octobre, a annoncé jeudi la compagnie aérienne.

Avec le lancement de cette ligne aérienne à destination de Séoul, Qingdao Airlines rejoindra le réseau des lignes aériennes internationales.

La Chine a construit un réseau de lignes aériennes internationales avec 844 routes, reliant 167 villes dans 61 pays, selon les autorités de l'aviation civile.

Qingdao Airlines exploite une flotte de 14 avions. Elle a lancé ses opérations en 2014, desservant des destinations à l'intérieur de la Chine.

























































































































 





































































































































































































































































































Amériques    Europe    Afrique     Asie     Moyen Orient     Finance    Environnement   Culture

Asie

Infoseco
Un autre regard sur l’économieNews.html


RMB, la monnaie qui monte

Première puissance commerciale de la planète, la Chine met tout en œuvre pour transformer le RMB, sa monnaie, en une devise internationale, au même titre que le dollar et l'euro. Le mouvement est en marche, inéluctable.

Dans la rapide montée en puissance de sa monnaie, l'Empire du Milieu a trouvé un allié de poids : l'Europe. Les deux parties travaillent à présent main dans la main, animées d'une même préoccupation : se libérer de la dépendance au billet vert dans leurs échanges bilatéraux. Accord d'échanges de devises, ouverture de chambres de compensation en Europe, création de produits et services libellés en RMB, lancement du programme RQFII... : tout concourt à un usage de plus en plus fréquent de la monnaie chinoise.

À la fois enquête de terrain et guide pratique, RMB, la monnaie qui monte se propose de répondre à trois questions. Qu'est-ce que le RMB ? Sur quoi reposent les principaux enjeux de son internationalisation ? Et surtout, qu'est-il d'ores et déjà possible de faire avec une devise qui n'est que partiellement convertible ?

Aux éditions Pacifica



Vivre la Corée


Vivre la Corée est un guide pratique qui veut donner toutes les informations nécessaires à ceux qui habitent ou souhaitent habiter dans le pays.

Il a été écrit par une équipe de journalistes qui résident en Corée depuis plusieurs années. Ils ont voulu faire partager leur expérience du quotidien. Louer un appartement. Payer son téléphone. Trouver un travail, un stage, ou une université. Aller à l'hôpital. Vivre tout simplement dans l'un des pays les plus fascinants du monde.

Vous trouverez donc dans ces pages des informations pratiques, des contacts, des conseils, bien entendu, mais sans jamais oublier de vous donner nos clés de la société coréenne. Pour nous, une information doit toujours être comprise dans son contexte, dans sa culture. Dans son univers.




Stratégies d’entreprise en Chine


Richement documenté, cet ouvrage fait le point de façon équilibrée sur les opportunités et les menaces de l'environnement chinois des affaires. Les managers connaissent en effet mal les transformations récentes du pays. Sait-on par exemple que la Chine compte aujourd'hui plus de 100 parcs scientifiques et techniques et dépense plus que le Japon en R&D ? Ces dimensions prometteuses constituent autant de défis à relever pour les entreprises étrangères.


Le livre prend appui sur une grande variété de cas concrets : Carrefour, Citroën, Google, etc. À travers la trame du modèle PESTEL, il suit une logique assez chinoise dans sa construction : une première partie plutôt yang, c'est-à-dire le versant ensoleillé de la conduite des affaires en Chine et une seconde partie plutôt yin, où sont examinés les défis sociétaux que les entreprises ne peuvent ignorer.





Le Grand Livre de la Chine


Un livre de référence complet, accessible et vivant.

Ce guide dresse un panorama inédit pour rendre compte de la réalité chinoise. Il aborde successivement histoire, géographie, civilisation, pensée, vie quotidienne et économie.

Conçu conjointement par un historien et un chef d'entreprise, validé et cautionné par une équipe de sinologues, il constitue un outil unique de découverte et d'étude.


Aux éditions Eyrolles




La Chine, Bombe à retardement


La réussite de la Chine est aussi fulgurante qu'inédite. Au rythme actuel, elle pourrait même devenir la première puissance économique mondiale dès 2022. Pourtant, les stigmates d'une croissance à marche forcée s'accumulent : des villes fantômes, des faillites en cascade, des révoltes de plus en plus fréquentes, des dérives issues de la politique de l'enfant unique, des scandales alimentaires à répétition, des aéroports paralysés par la pollution...

À travers une analyse percutante, Jean-Luc Buchalet et Pierre Sabatier montrent que ces déséquilibres économiques, sociaux et environnementaux pourraient déboucher sur une crise majeure dans les années à venir. C'est toute l'économie mondiale qui serait alors entraînée dans le sillage du géant asiatique. Pour saisir la menace, les auteurs décrivent la spécificité du modèle de développement chinois, avec ses contradictions et ses zones d'ombre : un "socialisme de marché" qui mêle parti unique, capitalisme débridé, corruption, contrôle des prix, plan quinquennal, concurrence féroce...

Reste à savoir si la crise de ce système sera simplement transitoire, ou mènera à son effondrement.


Aux éditons Eyrolles



 














 

A lire aussi