France: marché de l’automobile en hausse

06.01 Avec 2.173.481 immatriculations enregistrées sur l'année 2018, le marché français des voitures particulières neuves est en hausse de 3% en données brutes et de 2,6% à nombre de jours ouvrés comparable par rapport à la même période de 2017, selon les chiffres publiés ce mercredi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

En revanche, pour le seul mois de décembre 2018, les ventes de véhicules particuliers neufs chutent de 14,5% avec 165.390 immatriculations comptabilisées. Chez les constructeurs français, le mois de décembre marque un repli de 10,6% tandis que leurs ventes dans cette tranche augmentent de 8,3% sur l'ensemble de l'année 2018.

Malgré une légère baisse au mois de décembre (-1,9%), le groupe PSA affiche des résultats en augmentation de 13,4% en 2018, portés notamment par l'intégration de la marque Opel et les bons résultats de DS (+12,6%) conjugués à la progression ex-æquo de ses deux autres marques Peugeot et Citroën (+6,2%).

Son concurrent Renault maintient un bilan annuel en augmentation de 2,5% grâce à la forte progression de sa marque Dacia (+19,1%), malgré une baisse plus marquée de ses ventes en décembre (-19,2%) avec un recul de 21,5% des ventes de sa marque éponyme et un repli de 12,4% pour Dacia.

Du côté des constructeurs étrangers, les ventes de voitures neuves sur le territoire français sont en baisse, tant en décembre (-18,8%) que sur l'année entière (-3,4%). Le constructeur Hyundai arrive en tête sur l'année 2018 avec une progression de 16,5% (-8,5% en décembre), suivi de Volvo Cars (+13,1% ; - 11% en décembre), du groupe FCA (+12,7% ; -21,8% en décembre) et de Toyota-Lexus (+9,9% ; -2,6% en décembre).

Les autres constructeurs étrangers affichent quant à eux des résultats négatifs sur l'année écoulée avec, outre une baisse de 99,8% pour General Motors plombé par la cession d'Opel, un recul des ventes de 17,6% pour Nissan (-56,6% en décembre) ainsi que pour les constructeurs allemands Daimler (-3,8% ; -20% en décembre), BMW (-3,2% ; -22,2% en décembre) et Volkswagen (-1,1% ; -14,1% en décembre). Ford subit également une baisse de ses ventes annuelles en 2018 (-2,1% ; -13,7% en décembre).

Le CCFA a également indiqué que la proportion de véhicules diesel était en recul, représentant moins de 40% du parc automobile français en 2018 contre 47,3% des immatriculations en 2017. Les ventes de voitures électriques ou hybrides ont augmenté de 6% en 2018.


 

Russie: croissance en hausse

14.01Le PIB russe de janvier à octobre a enregistré une augmentation en glissement annuel de 1,7%, a annoncé jeudi le président russe Vladimir Poutine lors de sa conférence de presse annuelle.

La croissance sur l'ensemble de l'année 2018 devrait atteindre 1,8%, a-t-il précisé.

D'après le Service de statistiques fédéral russe (Rosstat), le PIB du pays a connu une croissance de 1,5% au cours des neuf premiers mois de l'année.

M. Poutine a salué la croissance économique, déclarant que le gouvernement pourra garantir un taux de croissance au-dessus des 3% à partir de 2021.

L'inflation en Russie dépassera le niveau visé de 4% et atteindra les 4,1%-4,2% d'ici la fin de l'année 2018, a-t-il poursuivi.

Ce chiffre coïncide avec les précédentes prévisions formulées par la banque centre russe, qui avait estimé une inflation s'établissant entre 3,9% et 4,2% d'ici la fin de l'année.

Par ailleurs, le budget fédéral russe enregistrera un excédent équivalent à environ 2,1% du PIB en 2018. Ce sera la première fois que le pays affichera un excédent depuis 2011.

La Russie souffre d'une récession économique depuis 2014 à cause des sanctions occidentales et des prix bas du pétrole. La reprise économique a débuté en 2017 lorsque la croissance du PIB a augmenté de 1,5%, a ajouté Rosstat.


L’OCDE prevoit une croissance faible

3.12L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a estimé que la croissance mondiale allait ralentir en 2019 en raison notamment d'une escalade des tensions commerciales entre plusieurs pays.

Selon les derniers pronostics publiés ce mercredi par l'OCDE, la progression du produit intérieur brut (PIB) mondiale devrait s'établir à 3,5 % en 2019 et 2020, après 3,7 % cette année. Pour le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, "les conflits commerciaux et l'incertitude politique s'ajoutent aux difficultés rencontrées par les gouvernements pour que la croissance économique reste forte, durable et inclusive".

La chef économiste de l'OCDE Laurence Boone a quant à elle estimé que "l'économie globale navigue dans des eaux agitées" et qu'"une accumulation de risques pourrait créer les conditions d'un atterrissage plus rude que prévu".

L'OCDE a mis en garde contre l'impact de la hausse des taxes commerciales entre la Chine et les États-Unis, estimant que "si les États-Unis portent à 25 % leurs droits de douane sur tous les biens chinois, avec des mesures de rétorsion de la part de la Chine, l'activité économique mondiale pourrait être beaucoup plus faible. D'ici 2021, selon les estimations, le PIB baisserait de 0.5 % au niveau mondial, de 0.8 % aux États-Unis et de 1 % en Chine. Une plus grande incertitude s'ajouterait à ces effets négatifs et se traduirait par des investissements plus faibles dans le monde".




Volkswagen investit en Chine

18.11Volkswagen Group China prévoit de s'associer avec des partenaires en 2019 pour investir plus de 4 milliards d'euros (4,5 milliards de dollars) en Chine, dans des secteurs comme les services de mobilité, les véhicules électriques et les réseaux de recharge rapide.

Le constructeur automobile allemand espère accélérer la transition grâce à des investissements continus et importants, a annoncé jeudi Jochem Heizmann, président et PDG de Volkswagen Group China, en marge du Salon international de l'automobile de Guangzhou.

Volkswagen lancera plus de 30 modèles de véhicule à énergie nouvelle en Chine au cours des deux prochaines années, dont la moitié sera fabriquée localement, a-t-il indiqué. Le constructeur automobile devrait livrer environ 400.000 véhicules à énergie nouvelle sur le marché chinois en 2020, et ce nombre devrait atteindre environ 1,5 million de véhicules en 2025.

Le premier lot de véhicules électriques fabriqués en Chine par Volkswagen, basé sur sa plate-forme MEB, sortira des chaînes de production dans deux usines de FAW-Volkswagen et SAIC Volkswagen en 2020. Le groupe automobile travaillera aussi avec des partenaires locaux pour explorer la mise en place d'un réseau de recharge rapide public pour les véhicules électriques en Chine à partir de 2019.

Parallèlement, Volkswagen accélère le développement de la technologie de conduite autonome en Chine. Sa marque Audi a obtenu la qualification L4 pour des essais de conduite automatique à Beijing et à Wuxi, dans la province chinoise du Jiangsu (est).

Volkswagen est le plus grand constructeur automobile en Europe, avec plus de 120 usines dans le monde entier. Ses ventes mondiales ont atteint 10,74 millions de véhicules en 2017, dont 4,18 millions réalisés en Chine.






















 














































 











































































































































































































































































































 







































































.






















































































































































Amériques    Europe    Afrique     Asie     Moyen Orient     Finance    Environnement Culture  

Europe

Infoseco
Un autre regard sur l’économieNews.html

A lire aussi


Automobile: La France des inégalités

Quand la France d'en haut rêve d'en finir avec l'automobile Les uns après les autres, projets de lois et autres annonces politiques vont dans le sens d'un rejet de l'automobile, d'une guerre idéologique pour la cantonner dans les périphéries. D'un côté une France urbaine, connectée, reliée aux transports en commun, pour qui la voiture encombre, pollue, tue. De l'autre une France périphérique, souvent fragilisée économiquement, pour qui la voiture reste un outil de mobilité indispensable




Comprendre la comptabilité

Cet ouvrage propose de penser la comptabilité en images. Accessible et concret, il aborde les différentes dimensions de la vie comptable d'une entreprise, du compte de résultat au bulletin de paie, en passant par les types de financement ou le régime de taxation.




Boite à outil professionnel

L’accompagnement, c’est un mot «  valise  » utilisé pour évoquer des situations différentes. Il exige de connaître les pratiques existantes et les postures spécifiques  à exercer en fonction des demandes et des contextes. Toute personne en situation professionnelle doit pouvoir se faire accompagner afin d’actualiser son potentiel de développement, surmonter des obstacles, traiter des difficultés de progression, atteindre des objectifs de création d’une nouvelle activité ou encore mieux comprendre les comportements humains nécessaires face aux changements inéluctables  que vivent toutes les organisations. Ce livre développe tous les outils et méthodes pour donner, en fonction de la demande, du sens, une direction et une raison d’être à l’accompagné.





The  Four par scott Galloway

Amazon, Apple, Facebook et Google sont les quatre entreprises les plus influentes de la planète. Tout le monde croit savoir comment ils sont arrivés là. Mais tout le monde se trompe. En dépit de tout ce qui a été écrit sur les Quatre ces deux dernières décennies, personne n’a été aussi loin dans l’analyse de leur pouvoir et de leur succès que Scott Galloway. Plutôt que d’adhérer aux mythes construits par ces compagnies, Galloway se pose les véritables questions.



Se faire connaître des réseaux sociaux


«  Une image vaut mille mots  », cette citation de Confucius est souvent utilisée pour montrer la place de plus en plus grande que les photos et les vidéos prennent dans la communication des entreprises. Ce livre fait le point sur l’intérêt des médias sociaux visuels majeurs (Instagram, YouTube, Snapchat, Pinterest) et vous permet de comprendre comment les utiliser efficacement pour atteindre vos objectifs. A la fois concret et pratique, il offre les clés pour déployer votre présence et créer un contenu visuel efficace avec peu ou pas de budget.




Antropologie économique par Bourdieu

La révolution qui conduit de l’économie du don caractéristique de la plupart des sociétés précapitalistes à l’économie du donnant-donnant des sociétés modernes s’est-elle étendue à tous les domaines de l’existence



Start-Up

Créer une entreprise innovante, n'est-ce  pas là le projet de nombreuses personnes aujourd'hui, qu'elles soient ou non salariées ? L'objet du livre est de synthétiser les idées fortes liées au processus entrepreneurial, et de développer un regard original et stimulant sur la démarche de création d'entreprise. Il est organisé en chapitres thématiques consultables dans l'ordre ou le désordre. Il se distingue des ouvrages existants qui se concentrent sur 2 approches : le partage d'expérience (success stories) ou le manuel pratique (créez votre entreprise en X étapes). Bruno Martinaud traite en effet de l'esprit entrepreneurial, sous l'angle des principes, des concepts et références clés à connaître - tout en offrant au final une méthodologie aisément applicable.




Le BUT


Cette édition du best seller mondial Le But s'ouvre sur un texte inédit signé Eliyahu M. Goldratt. Peu avant son décès en 2011, l'auteur a voulu donner un éclairage nouveau et décisif sur les conditions de réussite de la mise en oeuvre de sa célèbre Théorie des Contraintes. Dans ce texte, "Debout sur les épaules des géants", il explique que toutes les entreprises sont différentes, et que c'est sur les règles sous-jacentes à l'environnement de l'entreprise qu'il faut s'appuyer pour relever le défi du progrès permanent. Les cinq millions de lecteurs qui ont lu Le But savent que ce roman remet en cause tout ce que nous avons appris en matière de gestion et place au centre de son intrigue la recherche permanente de progrès et d'équilibre.


Comment être un mauvais manager?


Adoptant le parti pris de ce qu'il faut faire pour être un mauvais manager, Jacques-Antoine Malarewicz utilise cette posture inversée pour souligner les travers que nous adoptons trop souvent, principalement parce que nous sommes peu, ou mal, formés à la communication.Il passe ainsi en revue ces attitudes à ne surtout pas suivre:- Croire en une forme idéale de management-




La France des inégalités


Les Français ressentent leur société comme très injuste et inégalitaire et cette impression est amplement partagée par la plupart d’entre eux, quel que soit le statut social. Le sentiment d’injustice personnelle et plus encore le sentiment d’exclusion sont en revanche nettement plus corrélés à la position sociale. Les deux registres sont ainsi assez largement dissociés : le sentiment d’injustice de la société n’est pas alimenté par le sentiment d’être soi-même traité injustement.

Le présent ouvrage explore en profondeur les différentes facettes des sentiments d’injustice et de discrimination dans la société. Il met en lumière certains effets rarement analysés, comme ceux qui sont liés à la composition des ménages, à diverses séquences du cycle de vie (comme la vie solitaire) ou à la survenue d’évènements contraires (licenciements, maladies, décès de proches…) dans les itinéraires personnels.




50 idées reçues sur l’état du monde


« L’Allemagne domine l’Europe », « Il y a de plus en plus de guerres », « L’islam est incompatible avec la démocratie », « Barack Obama a affaibli les États-Unis ». Elles traînent dans la presse, sur Internet, parfois vraies mais souvent fausses, les idées reçues sont partout. Même pour parler d’un monde que l’on sait complexe, on peine à s’en défaire !

En expert reconnu des relations internationales, Pascal Boniface s’amuse à répertorier ce prêt-à-penser-le-monde, ces certitudes souvent hexagonales qui nous abusent. Il les confronte à la réalité pour mieux les faire voler en éclats.

De ce regard juste et averti un autre monde émerge, le nôtre, qu’il nous reste encore à découvrir.




L’économie décomplexée


Toute chose peut être mesurée par la monnaie." Aristote

L'économie est-elle une science exacte ? Peut-elle prévoir les crises financières ? Qui a inventé l'économie ? Quelles sont ses sources ? Comment peut-elle nous aider dans notre quotidien ?

L'économie décomplexée offre un aperçu synthétique, décalé et original des apports des grands économistes du monde occidental.

Retrouvez, expliquées sous forme de BD pour plus de convivialité et de pédagogie, les thèses des célèbres penseurs tels que Adam Smith, Karl Marx, John Maynard Keynes, ainsi que les notions et concepts clés expliqués et définis de manière simple et concrète sous un angle original et ludique.





Principes d’économie moderne


Profondément remaniée, cette nouvelle édition présente les avancées les plus récentes de la science économique à l'aide d'exposés simples assortis d'une analyse rigoureuse. Elle offre une version numérique, enrichie de nombreux compléments pédagogiques