Huawei un poids économique important en Europe

12.11 Le montant de la contribution de Huawei au PIB européen en 2018 s'élève à 12,8 milliards d'euros, avec la création de 169.700 emplois et 5,6 milliards d'euros de recettes fiscales. Ce sont les chiffres d'une étude de l'Institut de recherche Oxford Economics sur l'impact économique en Europe du géant chinois des télécoms, dévoilés lors de la Journée de l'innovation européenne, le rendez-vous annuel de Huawei organisé lundi à Paris.

Huawei s'implante sur le marché européen depuis près de 20 ans. "Le principe directeur 'En Europe, pour l'Europe' nous a toujours guidés dans nos efforts d'intégration et de contribution à l'Europe. Nous voulons utiliser notre capacité d'innovation afin de générer plus de valeur pour nos clients et partenaires européens", a déclaré William Xu, directeur du conseil d'administration et président de l'Institut de recherche stratégique de Huawei.

De nombreuses innovations technologiques ont vu le jour au XXIe siècle, et le secteur de l'information s'est développé à une vitesse incroyable au cours des 40 dernières années. Cependant, "cette industrie fait maintenant face à de nombreux goulots d'étranglement ; par exemple, dans les domaines de la théorie et de l'ingénierie", a indiqué M. Xu.

Grâce à une gamme complète de technologies de pointe, Huawei peut jouer un rôle clé en permettant la numérisation dans l'industrie européenne et en favorisant l'adoption de la technologie numérique par le continent, a-t-il affirmé.

"Nous avons ce qu'il faut pour aider les entreprises européennes à conserver une longueur d'avance en optant pour le numérique et l'IA, et pour aider l'Europe à construire sa propre infrastructure numérique", a-t-il assuré.

Josianne Cutajar, députée du Parlement européen, a appelé à créer un environnement d'affaires plus favorable en Europe, ainsi qu'à promouvoir l'innovation et renforcer la souveraineté numérique avec une attitude ouverte et collaborative, estimant qu'avec cette "quatrième révolution industrielle", l'Europe "a l'occasion de retrouver son leadership".

L'exploitation de la 5G est la meilleure preuve de la collaboration entre Huawei et l'Europe. A l'heure actuelle, la société coopère avec de nombreux opérateurs européens pour le déploiement de réseaux 5G à très haut débit et à faible temps de latence, dans le but de connecter le continent européen et de contribuer à la transformation numérique des industries européennes.




France: PIB en hausse

04.11La croissance économique de la France au troisième trimestre a progressé de 0,3%, au même rythme qu'aux deux trimestres précédents, selon les chiffres publiés mercredi par l'INSEE.

Les dépenses de consommation des ménages sont en légère hausse (+0,3% après +0,2%), alors que la formation brute de capital fixe (FBCF) a ralenti (+0,9% après +1,2%).

La consommation des ménages en services a diminué un peu (+0,3% après +0,4%), en raison du ralentissement dans les services d'hôtellerie après la forte hausse du deuxième trimestre, a expliqué l'INSEE.

Concernant les biens, le rebond des dépenses en biens fabriqués (+1,6% après -0,4%) est lié "à la forte augmentation des immatriculations d'automobiles", tandis que les dépenses en énergie se replient (-0,3% après +0,8%) tout comme les dépenses alimentaires qui sont en recul de façon plus marquée qu'au trimestre précédent (-0,7% après -0,1%).

Au troisième trimestre 2019, la FBCF totale a continué d'augmenter de manière relativement soutenue (+0,9% après +1,2%) et l'investissement des entreprises a progressé au même rythme qu'au trimestre précédent (+1,2% après +1,1%), porté notamment par les dépenses en services informatiques et en matériels de transport. L'investissement des ménages a diminué au troisième trimestre (+0,1% après +1,6%), après la forte hausse des transactions immobilières enregistrée au deuxième trimestre.

Au total, la demande intérieure finale hors stocks reste dynamique et progresse au même rythme qu'au trimestre précédent : elle contribue à la croissance du PIB à hauteur de +0,5 point.

La production totale de biens et services a légèrement reculé par rapport au trimestre précédent (+0,3% après +0,4%) et baissé de nouveau du côté des biens (-0,4% après -0,2%), tandis qu'elle progresse quasiment au même rythme qu'au trimestre précédent du côté des services (+0,5% après +0,6%).

La production manufacturière a de nouveau diminué (-0,4% après -0,5%) et la production a également baissé dans l'ensemble des branches manufacturières à l'exception des matériels de transport.

Les importations françaises ont fortement rebondi (+1,4% après -0,3%) et les exportations ont à nouveau augmenté (+0,3% après -0,1%), a indiqué l'Institut national de statistiques.

Au total, la contribution du commerce extérieur à la croissance du PIB est négative (-0,4 point), après une contribution nulle au trimestre précédent et la contribution des variations de stocks est quant à elle légèrement positive (+0,1 point après -0,2 point).


L’Euro et le Yuan pour remplacer le dollar

21.10 Selon le premier vice-Premier ministre russe, il est possible qu’en 2020 la Russie renonce à emprunter à l’international en dollar. Il a indiqué que le gouvernement se penchait actuellement sur des devises telles que l’euro et le yuan.

La probabilité que la Russie renonce aux prêts extérieurs en dollar en 2020 existe, les autorités penchent pour l’euro et le yuan pour les prêts extérieurs, a déclaré aux journalistes le premier vice-Premier ministre russe, Anton Silouanov, dans les couloirs des réunions du FMI et de la Banque mondiale à Washington.

«L’année prochaine, on verra. Peut-être en ce qui concerne le yuan la question sera enfin résolue parce que nous avons créé ces dernières années des infrastructures pour les emprunts en yuan. Concernant l’euro, on pourrait peut-être essayer d’y renoncer», a-t-il déclaré.


En réponse à la question de savoir s'il est possible qu'il n'y ait pas de prêts en dollar en 2020, le ministre a indiqué que cette éventualité existait.



Airbus face aux sanctions américaines

07.10 Suite aux subventions illégales versées à Airbus, l'OMC a autorisé Washington à sanctionner le Vieux continent. Paris promet des «mesures de rétorsion» , en concertation avec l'Union européenne, si Washington applique les sanctions contre des produits européens.

«Évidemment nous prévoirons des mesures de rétorsion» contre les États-Unis, en concertation avec l'Union européenne, si Washington applique courant octobre les sanctions contre des produits européens annoncées le 2 octobre, a indiqué jeudi la porte-parole du gouvernement français Sibeth Ndiaye

«C'est au niveau de l'Union européenne que nous devons regarder cela», a-t-elle souligné sur BFMTV et RMC, au lendemain de l'annonce par les États-Unis de droits de douanes punitifs à venir sur ces produits.


Interrogée sur ce que pourraient être les mesures de rétorsion, elle a remarqué qu'«à ce stade on est dans une menace des Américains» et «pas dans la réalisation» de ces menaces, et a refusé de s'avancer sur la forme qu'elles pourraient prendre.

«Nous avons toujours dit devant l'OMC que nous considérions qu'il vaut mieux trouver des solutions amiables plutôt que s'engager dans des conflits commerciaux», a insisté Mme Ndiaye.



























 



















 


























 














































 











































































































































































































































































































 







































































.






















































































































































Amériques    Europe    Afrique     Asie     Moyen Orient     Finance    Environnement Culture  

Europe

Infoseco
Un autre regard sur l’économieNews.html

A lire aussi



Great Place to work

Great Place To Work publie, sous la plume de son Directeur Général Monde Michael C. Bush, un nouvel ouvrage qui montre l’importance de faire de chaque organisation une great place to work pour tous afin d’améliorer sa performance économique et de contribuer à la création d’une société meilleure. 




L’année stratégique 2020


Jusqu’où ira Donald Trump ? Si l’unilatéralisme  du président états-unien a des conséquences  en matière économique, militaire, environnementale  et énergétique, particulièrement vis-à-vis de  la Chine, il occasionne également des recompositions




Marketing Management

Le Kotler nouvelle génération avec une approche intégrée au numérique générant une forte refonte de quatre chapitres. Intégration des best practices et des dernières tendances en matière d'innovation.




Bâtir une organisation collaborative

La méthodologie complète et illustrée pour bâtir une organisation collaborative à tous les étages.

Nous quittons un monde où les relations sont en silos et hiérarchisées, pour un monde où l'on travaille en équipes multi-compétentes avec des relations entre pairs. À nous de réinventer le travail avec des leviers et des pratiques managériales collaboratives.



Le guide du design thinking

La méthodologie complète et illustrée pour répondre au défi de l'incertitude avec le design thinking 

La chasse aux nouveaux marchés est ouverte en permanence. La plupart d'entre nous sommes d'ambitieux fondateurs d’entreprise ou de bons salariés, cadres, concepteurs de produits, conférenciers ou même professeurs. Nous avons tous eu à un moment des idées d’entreprise sympa : un réseau social 3.0 révolutionnaire qui supplanterait Facebook, un système de santé qui proposerait les meilleurs traitements aux patients et bien d’autres idées encore.




50 idées reçues sur l’Etat du monde



Face à une actualité chaque jour plus complexe et de plus en plus diffi cile à décrypter, la tentation est grande de considérer que Donald Trump est irrationnel, Kim Jong-un fou, qu’un complot dirige le monde ou encore que l’islam est la source du terrorisme.





Automobile: La France des inégalités

Quand la France d'en haut rêve d'en finir avec l'automobile Les uns après les autres, projets de lois et autres annonces politiques vont dans le sens d'un rejet de l'automobile, d'une guerre idéologique pour la cantonner dans les périphéries. D'un côté une France urbaine, connectée, reliée aux transports en commun, pour qui la voiture encombre, pollue, tue. De l'autre une France périphérique, souvent fragilisée économiquement, pour qui la voiture reste un outil de mobilité indispensable




Comprendre la comptabilité

Cet ouvrage propose de penser la comptabilité en images. Accessible et concret, il aborde les différentes dimensions de la vie comptable d'une entreprise, du compte de résultat au bulletin de paie, en passant par les types de financement ou le régime de taxation.




Boite à outil professionnel

L’accompagnement, c’est un mot «  valise  » utilisé pour évoquer des situations différentes. Il exige de connaître les pratiques existantes et les postures spécifiques  à exercer en fonction des demandes et des contextes. Toute personne en situation professionnelle doit pouvoir se faire accompagner afin d’actualiser son potentiel de développement, surmonter des obstacles, traiter des difficultés de progression, atteindre des objectifs de création d’une nouvelle activité ou encore mieux comprendre les comportements humains nécessaires face aux changements inéluctables  que vivent toutes les organisations. Ce livre développe tous les outils et méthodes pour donner, en fonction de la demande, du sens, une direction et une raison d’être à l’accompagné.





The  Four par scott Galloway

Amazon, Apple, Facebook et Google sont les quatre entreprises les plus influentes de la planète. Tout le monde croit savoir comment ils sont arrivés là. Mais tout le monde se trompe. En dépit de tout ce qui a été écrit sur les Quatre ces deux dernières décennies, personne n’a été aussi loin dans l’analyse de leur pouvoir et de leur succès que Scott Galloway. Plutôt que d’adhérer aux mythes construits par ces compagnies, Galloway se pose les véritables questions.



Se faire connaître des réseaux sociaux


«  Une image vaut mille mots  », cette citation de Confucius est souvent utilisée pour montrer la place de plus en plus grande que les photos et les vidéos prennent dans la communication des entreprises. Ce livre fait le point sur l’intérêt des médias sociaux visuels majeurs (Instagram, YouTube, Snapchat, Pinterest) et vous permet de comprendre comment les utiliser efficacement pour atteindre vos objectifs. A la fois concret et pratique, il offre les clés pour déployer votre présence et créer un contenu visuel efficace avec peu ou pas de budget.