Le sommet G20 sous tension


3.12Le président chinois Xi Jinping a déclaré samedi qu'il aimerait échanger des vues sur des questions d'intérêt commun avec son homologue américain Donald Trump et définir avec lui les prochaines étapes des relations sino-américaines.

Lors d'un dîner de travail avec M. Trump en marge du sommet du G20 à Buenos Aires en Argentine, M. Xi s'est dit content d'avoir cette rencontre, ajoutant que depuis leur dernière rencontre, la conjoncture mondiale a connu de grands changements.

En tant que grandes puissances jouissant d'une grande influence, la Chine et les Etats-Unis partagent l'importante responsabilité de promouvoir la paix et la prospérité dans le monde, a-t-il indiqué.

La coopération est le meilleur choix pour les deux pays, a martelé le président chinois.

Les deux dirigeants ont décidé de se rencontrer en marge du G20 lors d'une conversation téléphonique début novembre. M. Xi a assuré à cette occasion que lui-même et M. Trump avaient partagé une bonne vision pour le développement sain et régulier des relations bilatérales, ainsi que pour l'élargissement de leur coopération économique et commerciale, ajoutant qu'ils devraient faire des efforts pour la concrétiser.





Etats-unis: achats en ligne en hausse

25.11Aux Etats-Unis, les achats en ligne effectués le jour de la fête de Thanksgiving devraient atteindre cette année la somme record de 3,5 milliards de dollars américains, soit environ 20 % de plus que l'an dernier, selon des données obtenues par Adobe, qui répertorie et analyse les ventes en ligne.

Adobe a également prévu que les ventes en ligne et sur téléphone mobile allaient atteindre 5,9 milliards de dollars pendant le "Black Friday" (Vendredi noir), le lendemain de Thanksgiving, et 7,8 milliards de dollars pendant le "Cyber Monday" (Lundi informatique), le lundi suivant les congés de Thanksgiving.

Selon Internet Retailer, une entreprise spécialisée dans l'analyse du commerce en ligne, les dépenses totales entre le jour de Thanksgiving et le Cyber Monday devraient atteindre 21,6 milliards de dollars.

Sur l'ensemble de la période des fêtes, qui débute fin novembre et dure environ un mois, le total des ventes en ligne pourrait quant à lui atteindre le chiffre record de 124 milliards de dollars, soit 15 % de plus que l'an dernier.

Selon un sondage annuel, les consommateurs américains devraient dépenser en moyenne 1 007 dollars par personne pendant la saison des fêtes 2018, soit 4,1 % de plus que l'an dernier, a indiqué le mois dernier la Fédération nationale du commerce de détail.

Le commerce en ligne aux Etats-Unis continue à représenter entre 10 et 20 % de l'ensemble des ventes de détail, une proportion globalement similaire à la tendance des dernières années.






La dette américaine


12.11 Le Président américain s’est engagé ce mercredi à commencer à acquitter de la dette américaine. Malgré sa promesse de campagne lors des élections présidentielles, la dette des États-Unis ne cesse de s’accroître.

Les Usa ont l'intention de commencer à réduire leur dette , a déclaré ce mercredi Donald Trump, cité par The Hill. Lors de sa campagne présidentielle, il avait promis de faire disparaître complétement la dette avant la fin de son deuxième mandat.

l’arrivée au pouvoir, celle-ci a augmenté de 1.700 milliards de dollars pour atteindre désormais environ 21.700 milliards de dollars.

«Nous allons commencer à nous acquitter de notre dette, nous avons une grande dette», a-t-il constaté.

Le gouvernement américain a dû avoir recours à l'emprunt suite à la réforme fiscale de Donald Trump qui a mené à une baisse d'impôts considérable. De plus, en août, le locataire de la Maison-Blanche a signé le National Defense Authorization Act pour l'année 2019, qui prévoit une augmentation des dépenses militaires de 3% par rapport à l'an passé. Dans cette situation, la Maison-Blanche s'attend à ce que le déficit budgétaire dépasse 1.000 milliards de dollars l'an prochain.




La Banque mondiale pour un commerce ouvert


5.11 Le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim a appelé au commerce ouvert et à une intégration plus profonde pour revigorer le système du commerce multilatéral, lors d'une interview exclusive avec Xinhua.

M. Kim a indiqué que la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et l'Organisation mondiale du commerce, face à la montée des tensions commerciales, se sont tous engagés en faveur du libre-échange.

"Le commerce constitue un moteur de la croissance qui crée des emplois, réduit la pauvreté et accroît les opportunités économiques", a-t-il affirmé, précisant que plus d'un milliard de personnes sont sorties de la pauvreté grâce au développement économique motivé par le libre-échange depuis 1990.

Notant l'importance du commerce mondial pour la croissance et la réduction de la pauvreté, la Banque mondiale, dans son prochain rapport sur le développement, mettra l'accent sur les chaînes de valeur mondiales et leur potentiel qui aident les pays en développement à créer des emplois et s'intégrer davantage sur les marchés internationaux, a-t-il indiqué.

"L'attention actuelle sur les tensions commerciales nous empêche de voir les bénéfices uniques créés par la réforme (...) Nous devons renforcer et réinvestir dans le système du commerce international", a-t-il martelé, suggérant qu'une ouverture plus élargie devrait promouvoir la concurrence, stimuler la productivité et améliorer les conditions de vie.

Le président de la Banque mondiale effectuera une visite en Chine du 1er au 7 novembre et assistera à la première édition de l'Exposition internationale d'importation de la Chine (CIIE), qui se déroulera du 5 au 10 novembre à Shanghai.

Plus de 3.000 entreprises étrangères venant de plus de 130 pays et régions, dont plus de 200 sociétés leader dans leurs secteurs, ont confirmé leur participation à cet événement.

"Nous apprécions la récente décision de la Chine de réduire les tarifs douaniers sur 40% des catégories de produits (...) Nous qualifions également la CIIE de preuve de l'ouverture chinoise aux importateurs mondiaux. Ces approches vont toutes dans la bonne direction", a-t-il ajouté.

M. Kim et les leaders de cinq autres institutions internationales économiques et financières prendront également part à une table ronde organisée le 6 novembre par le Premier ministre chinois Li Keqiang.

Cette réunion portera sur différents sujets, à savoir l'avenir de l'économie mondiale, la défense du système commercial multilatéral, l'économie chinoise, ainsi que la réforme et l'ouverture de la Chine, selon le ministère chinois des Affaires étrangères.

"La question centrale de cette discussion consistera à souligner la nécessité de poursuivre une collaboration étroite face aux défis qui exigent des solutions multilatérales", a précisé M. Kim.


 





Le déficit budgétaire en hausse


29.10 Le déficit budgétaire des États-Unis a atteint 779 milliards de dollars en 2018 sous l'effet d'un accroissement des dépenses militaires et de sécurité nationale, combiné à une baisse des recettes fiscales.

Sur les douze mois de l'année budgétaire clôturée fin septembre, il représente désormais 3,9% du produit intérieur brut (PIB), contre 3,5% en 2017, selon les chiffres du Tréso américain rendus publics lundi.

Il s'agit de son plus haut niveau depuis 2012, a précisé l'administration Trump, même s'il reste inférieur à celui anticipé par les services du budget du Congrès (CBO).

Au total, les dépenses publiques se sont inscrites en hausse de 3%, à 4.108 milliards de dollars, tandis que les recettes sont restées quasiment stables, à 3.329 milliards, après 3.315 milliards en 2017.

Dans le détail, le budget consacré aux programmes militaires est en hausse de 6%, à 601 milliards de dollars, et celui alloué à la sécurité nationale a augmenté de 35%, à 68 milliards, selon les données détaillées du Trésor.

Le rapport prévoit la hausse ultérieure du déficit pour atteindre 981 milliards de dollars en 2019, soit 4,6% du PIB.
















































































































































 


























































































































































































































































































































































































Amériques

Infoseco
Un autre regard sur l’économieNews.html

A lire aussi


Guerre Chine/Usa

Alors que les relations commerciales s'enveniment entre les États-Unis et la Chine, il n'y a pour ainsi dire pas de vision d'ensemble des tensions économiques qui agitent les deux pays. Il n'y a pas de clés d'interprétation communes.

Les ambitions de la Chine la portent à vouloir redevenir la puissance dominante qu'elle a été au cours de l'Histoire. Pour cela, elle dispose de plusieurs outils et c'est avec un succès certain qu'elle utilise l'économie comme levier d'accroissement de puissance


Décoder l’info

Trop d'infos tuent-elles l'info ? Dans une société de l'infobésité, le paradoxe est que le public n'a jamais été aussi mal informé.

Hoax, parodies, rumeurs et bad-buzz pullulent sur un web dont les mécanismes de propagation de la fausse nouvelle sont devenus structurels. Cet ouvrage propose un décryptage minutieux et illustré des rouages de la désinformation sur Internet.



Le modèle Testal

Début du XXe siècle, le fordisme révolutionne l’industrie avec des gains de productivité inédits. Soixante ans plus tard, le toyotisme développe les principes de l’excellence opérationnelle, synonymes de qualité et de réactivité. Années 2010  : Elon Musk bouleverse les codes en inventant un système d’organisation novateur et disruptif pour Tesla, son entreprise emblématique. Un modèle qui peut s’observer aujourd’hui comme la référence du 4e âge de l’industrie…

  



Le feu et la fureur par Michael Wolff


Dans ce livre qui a mis le feu à l’Amérique et que Donald Trump a cherché à interdire, Michael Wolff nous entraîne dans les coulisses de la Maison Blanche et multiplie les révélations. Luttes de pouvoir, favoritisme, amateurisme, trahisons, scènes de famille… L’enquête démontre comment l’entourage intime et professionnel de Trump déploie une énergie considérable à camoufler l’ignorance, le manque de sang-froid et de scrupules du 45e président des États-Unis






Mensonges et verités par James Comey


Dans ce livre très attendu, l'ancien patron du FBI raconte pour la première fois le rôle historique qu'il a joué lors de l'élection présidentielle de 2016. Tout au long de sa carrière, il s'est illustré en prenant des décisions cruciales dans les affaires criminelles les plus controversées, qu'il s'agisse des conflits avec la mafia, de la lutte contre le terrorisme après les attentats du 11 septembre, des positions de Dick Cheney et George Bush sur la torture ou de l'enquête sur les courriels classifiés d'Hillary Clinton durant les derniers mois de l'administration Obama.


El Chapo La Traque

La traque à haut risque d’un des narcotrafiquants les plus dangereux de la planète.El Chapo est le récit fascinant de la traque à haut risque de l’un des narcotrafiquants les plus recherchés de tous les temps, à la fortune estimée à 1 milliard de dollars, Joaquín Archivaldo Guzmán-Loera, plus connu sous le nom de El Chapo (diminutif de « chaparro », courtaud, en référence à sa petite taille).



Hypercapitalisme par Larry Gonik Tim Kasser

Hypercapitalisme explique comment l'économie moderne, en portant aux nues la loi du marché, en privatisant à tout crin, menace le développement de l'humanité, la justice sociale et la planète tout entière. Avec humour, Larry Gonick, cartoonist renommé, et Tim Kasser, professeur de psychologie, montrent aussi comment remettre la notion de bien-être au coeur de nos échanges.





La mondialisation, une utopie morte


L’ empire américain a façonné ainsi le monde, mais a fragilisé les États. Il a coopté les élites au détriment du reste des populations qui ont vu les inégalités se creuser, ce qui a tracé au coeur des nations – y compris aux États-Unis ! – une frontière économique entre les gagnants et les perdants du système.




L’indépendance financière par Raphaël Carteni

Né en 1993 à Epernay, Raphaël Carteni a grandi avec sa soeur dans une famille, ni pauvre, ni riche, ne manquant de rien. Après un baccalauréat scientifique, il décide de poursuivre des études de médecine et en fera cinq années avant d’arrêter. La découverte progressive du monde hospitalier, et plus largement adulte, lui a fait réaliser pourquoi tant de personnes sont victimes de burn-out et de dépressions.




Métamorphose des managers

Comment manager à l'ère du numérique et de l'intelligence artificielle ? Cécile Dejoux et Emmanuelle Léon ont écrit cet ouvrage visionnaire, animées par l'envie d'aider les managers à trouver leur place et à redéfinir leur rôle dans ce nouvel environnement.




Les Bases du Hacking par Patrick Engebreton

Les bases du hacking est un ouvrage d'introduction aux techniques de tests de pénétration et de préparation au hacking éthique.

Vous apprendrez à utiliser et interpréter les résultats des outils modernes du hacking utilisés pour réaliser des pentests : BackTrack Linux, Google, Whois, Nmap, Nessus, Metasploit, Netcat, Netbus, et plus encore.







L’année stratégique 2018

L’élection de Donald Trump a semblé constituer le paroxysme de l’incertitude qui caractérise les relations internationales. Économiques, stratégiques, militaires, énergétiques, environnementales, ses implications dépassent largement le cadre de l’Amérique. Les cartes du jeu international sont-elles, pour autant, rebattues ? Dans quelle mesure d’autres acteurs se trouvent-ils renforcés, Chine et Russie en tête ? Déjà confrontée à des contestations aux aspects désormais bien concrets, l’Union européenne devra faire en sorte de prendre en main son futur. Le Moyen-Orient et le Maghreb apparaissent, eux, sans boussole, alors que l’Afrique offre de plus en plus le visage d’un continent pluriel. L’Année stratégique 2018 revient sur ces développements et évalue leurs évolutions potentielles.




Made in Silicon Valley

Pour quiconque s'intéresse à l'entrepreneuriat, les États-Unis sont un lieu mythique : Quels enseignements l'innovation et les entreprises en France peuvent-elles en tirer ? Quelles sont les ubérisations possibles de nos entreprises ? De quoi peuvent s'inspirer les dirigeants d'entreprise pour assurer leur transformation digitale ? Quelles sont les bonnes pratiques transposables ? Depuis la Silicon Valley, mais aussi à New York, Seattle, Dallas. David Fayon a mené une enquête pour comprendre les raisons de la suprématie de l'Amérique du Nord dans le numérique sur l'ensemble de la chaîne de valeur : matériel, logiciel, données.




































.