La FED maintient ses taux directeurs

03.02 La Réserve fédérale des États-Unis (Fed) a maintenu mercredi ses taux d'intérêts inchangés, conservant une politique attentiste, selon la déclaration publiée à l'issue de sa réunion de politique monétaire, la première de 2020.

"Le comité juge que l'attitude actuelle de la politique monétaire est appropriée pour soutenir une expansion durable de l'activité économique, des conditions dynamiques sur le marché du travail, et un retour de l'inflation à l'objectif symétrique de 2% du comité", a déclaré la Fed dans cette déclaration, faisant référence au Comité fédéral de l'Open Market (CFOM), le comité d'élaboration des politiques de la Fed.

La Fed a observé que l'activité économique aux États-Unis progressait "à un rythme modéré" depuis la dernière réunion en décembre, et que la consommation des ménages marquait elle aussi une "hausse modérée", tandis que les investissements des entreprises et les exportations "restent faibles".

"Le comité continuera de surveiller les conséquences des informations publiées affectant les perspectives économiques, y compris les événements mondiaux et les pressions inflationnistes contenues, afin d'évaluer la trajectoire appropriée du taux cible des fonds fédéraux", a déclaré la Fed.

La Fed a baissé les taux d'intérêt à trois reprises en 2019, dans un contexte de risques et d'incertitudes croissants liés aux tensions commerciales, à la faiblesse de la croissance mondiale et aux pressions inflationnistes modérées.



Usa: Tensions commerciales avec la Chine

13.01 Les investissements chinois en Amérique du Nord et en Europe ont atteint en 2019 leur plus bas niveau en neuf ans, selon un nouveau rapport du cabinet d'avocats international Baker McKenzie et du fournisseur d'études indépendant Rhodium Group.

Les investisseurs chinois ont conclu des transactions d'une valeur de 19 milliards de dollars en Amérique du Nord et en Europe en 2019, ce qui représente leur plus bas niveau depuis 2010 et une baisse de 83% par rapport au sommet de 107 milliards de dollars en 2017, montre le rapport.

Les investissements chinois en Amérique du Nord ont chuté de 27% pour s'établir à 5,5 milliards de dollars en 2019, leur plus bas niveau depuis 2009, tandis que ceux en Europe ont chuté de 40% à 13,4 milliards de dollars l'an dernier, leur plus bas niveau depuis 2013.

Les investissements chinois à l'étranger continuent d'être alourdis par un certain nombre de facteurs, y compris les restrictions chinoises sur les investissements à l'étranger, le renforcement des examens réglementaires aux Etats-Unis et en Europe, le ralentissement de la croissance et la baisse de la liquidité de l'économie chinoise, ainsi que les tensions géopolitiques, précise le rapport.

Toutefois, l'apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, les mesures visant à libéraliser la politique sur le flux d'IED (investissement étranger direct) en Chine et l'augmentation de la liquidité de l'économie chinoise jetteront les bases d'une éventuelle reprise des investissements chinois à l'étranger en 2020, note le rapport.

Le rapport relève également qu'un accord commercial de "phase 1" entre la Chine et les Etats-Unis pourrait aider les deux pays à revenir à une approche plus rationnelle des relations économiques et, à son tour, dissiper les inquiétudes des investisseurs au sujet des pires résultats.



Mexique: croissance économique en berne

06.01L'économie mexicaine reste confrontée à des risques qui freinent ses perspectives de croissance, mais une reprise économique modeste reste tout de même possible en 2020, a déclaré jeudi la Banque centrale du Mexique (Banxico).

Au cours d'une réunion des cinq membres du conseil d'administration de la banque, "la majorité des membres ont indiqué que dans un environnement marqué par les incertitudes, l'équilibre des risques continuait à pencher vers le bas".

Parmi les risques externes et internes qui pèsent sur l'économie, le conseil d'administration a notamment mentionné le nouvel accord de libre-échange nord-américain entre le Mexique, le Canada et les Etats-Unis, dont l'approbation législative est encore en attente.

L'Accord Etats-Unis-Mexique-Canada (USMCA) doit en effet encore être adopté par le Sénat américain et le Parlement canadien pour entrer en vigueur, ce qui devrait se produire en 2020 selon la plupart des observateurs.

Fin novembre, la banque a revu à la baisse ses prévisions de croissance économique pour 2019, les ramenant dans une fourchette comprise entre -0,2% et 0,2 %. Les projections précédentes prévoyaient 0,2% à 0,7 % de croissance du PIB en 2019.

Pour 2020, la croissance du Mexique devrait être comprise entre 0,8% et 1,8 %.



USA: la crise du 737MAX

30.12 Le président-directeur général de Boeing, Dennis Muilenburg, a démissionné de son poste et l'actuel président David Calhoun a été nommé par le conseil d'administration pour prendre sa succession, a annoncé lundi le constructeur aérien américain.

Ce départ est survenu alors que le géant de l'aviation peine à regagner la confiance des régulateurs aériens, des clients et du grand public après les crashes mortels de deux avions de ligne 737 MAX qui ont coûté la vie à 346 personnes à bord.

"Le conseil d'administration a décidé qu'un changement de direction était nécessaire pour restaurer la confiance dans la Compagnie à l'avenir alors qu'elle cherche à rétablir sa relation avec les régulateurs, les clients et toutes les autres parties prenantes", a déclaré la compagnie.

Selon Boeing, M. Calhoun deviendra le nouveau PDG le 13 janvier prochain et l'administrateur Lawrence Kellner deviendra dans la foulée le nouveau président non exécutif du conseil d'administration.






Mexique: importante découverte de gisement de pétrole


09.12 Des travaux d’exploration et de forage sont déjà en cours sur un important gisement découvert dans le sud-est du Mexique, selon la compagnie pétrolière en charge.

Un gisement de pétrole qui permettra la production de 500 millions de barils de brut a été découvert dans l’État de Tabasco, dans le sud-est du Mexique, a annoncé la compagnie pétrolière Petróleos Mexicanos (Pemex) lors de la visite du Président de ce pays.

«Nous pouvons confirmer aujourd'hui l'existence d'un gisement géant de 500 millions de barils d’équivalent de pétrole brut», a déclaré Octavio Romero Oropeza, directeur général de la société. Il a précisé que ce gisement était classé «3P» c’est-à-dire «probable, prouvé et possible».

Le responsable a ajouté que des travaux de forage étaient en cours sur le site, ce qui devrait permettre d’obtenir quotidiennement jusqu’à 69.000 barils à partir de 11 puits en plus de 8,5 millions de mètres cube de gaz.

La production mexicaine de pétrole s'est amenuisée depuis 2004, passant de 3,4 millions de barils par jour à une moyenne de 1,8 million par jour en août 2018.

Depuis, plus d'une centaine de contrats ont été signés. Le Président du pays, élu en 2018, a promis de les vérifier pour s'assurer qu’ils ne soient pas entachés de faits de corruption





























































































 





















































































































































 


























































































































































































































































































































































































Amériques

Infoseco
Un autre regard sur l’économieNews.html

A lire aussi


Mad Maps

Planisphères déformés, reliefs inversés, frontières qui disparaissent, couleurs décalées… Attention, les 60 cartes de Mad Maps risquent bien de faire voler en éclats bon nombre de vos certitudes : le nord est-il toujours en haut ? Les continents existent-ils vraiment ? La France est-elle réellement en Europe ? Et si tout cela n’était finalement qu’une question de représentations ?

Après la lecture de cet atlas pas comme les autres, vous ne regarderez plus jamais les choses comme avant.

Alors êtes-vous prêt à changer votre vision du Monde ?


Etat de siège par Michael Wolff

Après le best-seller international Le Feu et la Fureur, voici la saison 2 de la présidence la plus extravagante de l'histoire des États-Unis.

Deux ans au sommet du monde n'ont pas assagi Donald Trump, plus impulsif et versatile que jamais. Mais la roue de la fortune a tourné : les procureurs fédéraux scrutent ses affaires ; ses anciens alliés politiques cherchent à le faire chuter 



Vers la guerre par Graham Allison

La Chine et les États-Unis se dirigent vers une guerre dont ils ne veulent pourtant ni l’un ni l’autre. Pour éclairer ce paradoxe, Graham Allison invoque ce qu’il appelle le Piège de Thucydide, qui se met en place quand une puissance émergente vient défier la puissance régnante. C’est Athènes se dressant face à Sparte. 


Au cours des cinq derniers siècles, cette configuration mortelle s’est présentée seize fois ; à douze reprises, elle s’est soldée par une guerre. Aujourd’hui, alors que Xi Jinping comme Donald Trump prétendent « restaurer la grandeur » de leur pays, la dix-septième occurrence se profile à l’horizon de manière sinistre. 




Guerre Chine/Usa

Alors que les relations commerciales s'enveniment entre les États-Unis et la Chine, il n'y a pour ainsi dire pas de vision d'ensemble des tensions économiques qui agitent les deux pays. Il n'y a pas de clés d'interprétation communes.

Les ambitions de la Chine la portent à vouloir redevenir la puissance dominante qu'elle a été au cours de l'Histoire. Pour cela, elle dispose de plusieurs outils et c'est avec un succès certain qu'elle utilise l'économie comme levier d'accroissement de puissance


Décoder l’info

Trop d'infos tuent-elles l'info ? Dans une société de l'infobésité, le paradoxe est que le public n'a jamais été aussi mal informé.

Hoax, parodies, rumeurs et bad-buzz pullulent sur un web dont les mécanismes de propagation de la fausse nouvelle sont devenus structurels. Cet ouvrage propose un décryptage minutieux et illustré des rouages de la désinformation sur Internet.



Le modèle Testal

Début du XXe siècle, le fordisme révolutionne l’industrie avec des gains de productivité inédits. Soixante ans plus tard, le toyotisme développe les principes de l’excellence opérationnelle, synonymes de qualité et de réactivité. Années 2010  : Elon Musk bouleverse les codes en inventant un système d’organisation novateur et disruptif pour Tesla, son entreprise emblématique. Un modèle qui peut s’observer aujourd’hui comme la référence du 4e âge de l’industrie…

  



Le feu et la fureur par Michael Wolff


Dans ce livre qui a mis le feu à l’Amérique et que Donald Trump a cherché à interdire, Michael Wolff nous entraîne dans les coulisses de la Maison Blanche et multiplie les révélations. Luttes de pouvoir, favoritisme, amateurisme, trahisons, scènes de famille… L’enquête démontre comment l’entourage intime et professionnel de Trump déploie une énergie considérable à camoufler l’ignorance, le manque de sang-froid et de scrupules du 45e président des États-Unis






Mensonges et verités par James Comey


Dans ce livre très attendu, l'ancien patron du FBI raconte pour la première fois le rôle historique qu'il a joué lors de l'élection présidentielle de 2016. Tout au long de sa carrière, il s'est illustré en prenant des décisions cruciales dans les affaires criminelles les plus controversées, qu'il s'agisse des conflits avec la mafia, de la lutte contre le terrorisme après les attentats du 11 septembre, des positions de Dick Cheney et George Bush sur la torture ou de l'enquête sur les courriels classifiés d'Hillary Clinton durant les derniers mois de l'administration Obama.


El Chapo La Traque

La traque à haut risque d’un des narcotrafiquants les plus dangereux de la planète.El Chapo est le récit fascinant de la traque à haut risque de l’un des narcotrafiquants les plus recherchés de tous les temps, à la fortune estimée à 1 milliard de dollars, Joaquín Archivaldo Guzmán-Loera, plus connu sous le nom de El Chapo (diminutif de « chaparro », courtaud, en référence à sa petite taille).



Hypercapitalisme par Larry Gonik Tim Kasser

Hypercapitalisme explique comment l'économie moderne, en portant aux nues la loi du marché, en privatisant à tout crin, menace le développement de l'humanité, la justice sociale et la planète tout entière. Avec humour, Larry Gonick, cartoonist renommé, et Tim Kasser, professeur de psychologie, montrent aussi comment remettre la notion de bien-être au coeur de nos échanges.





La mondialisation, une utopie morte


L’ empire américain a façonné ainsi le monde, mais a fragilisé les États. Il a coopté les élites au détriment du reste des populations qui ont vu les inégalités se creuser, ce qui a tracé au coeur des nations – y compris aux États-Unis ! – une frontière économique entre les gagnants et les perdants du système.




L’indépendance financière par Raphaël Carteni

Né en 1993 à Epernay, Raphaël Carteni a grandi avec sa soeur dans une famille, ni pauvre, ni riche, ne manquant de rien. Après un baccalauréat scientifique, il décide de poursuivre des études de médecine et en fera cinq années avant d’arrêter. La découverte progressive du monde hospitalier, et plus largement adulte, lui a fait réaliser pourquoi tant de personnes sont victimes de burn-out et de dépressions.




Métamorphose des managers

Comment manager à l'ère du numérique et de l'intelligence artificielle ? Cécile Dejoux et Emmanuelle Léon ont écrit cet ouvrage visionnaire, animées par l'envie d'aider les managers à trouver leur place et à redéfinir leur rôle dans ce nouvel environnement.















































.